Le manque de femmes «role models» : comment y remédier et changer le système (1.4)

En Suisse comme ailleurs, malgré des efforts et investissements considérables pour l’éducation, il n’est toujours pas facile pour des jeunes femmes de s’engager dans des études en MINT et de poursuivre une carrière académique dans des milieux considérés comme étant destinés aux hommes (Commission européenne, 2019 ). Les stéréotypes qui demeurent dans ces milieux ainsi que l’absence de femmes servant de « role models » sont parmi les raisons principales qui expliquent la sous-représentation des femmes en MINT et dans les milieux à prédominance masculine. En effet, la recherche a mis en évidence que l’absence de « role models » est un des obstacles majeurs empêchant les femmes de poursuivre une carrière dans le milieu scientifique ainsi que dans d’autres domaines (Dennehy & Dasgupta, 2017). Des études menées dans de grandes entreprises indiquent que les femmes ont besoin de « role models » pour progresser dans leur carrière (Stout et al., 2011). C’est pour cela que de nombreuses entreprises et de nombreux gouvernements ont investi dans des campagnes visant à promouvoir les « role models » féminins, comme la campagne « Your Life » en Angleterre.

Lors de la table ronde, quatre intervenantes du projet « 100 femmes et des milliers d’autres » présenteront leurs parcours personnels et professionnels qui les a menées à occuper un poste à responsabilité. Le partage des expériences vécues a pour but d’inspirer et de donner un exemple inspirant aux jeunes étudiant-es. 

Panel Chair
Klea Faniko et Brigitte Mantilleri, Service égalité, Université de Genève Panel Chair

Participants
Costanza Bonadonna
Isabelle Harsch
Evie Vergauwe
Cristina Zanini

Languages: Français
Thematic Field: Women in leadership positions

×